Université de Strasbourg

Fabrice Jossinet

Fabrice JossinetBioinformaticien et biologiste moléculaire, Fabrice Jossinet étudie le rôle des ARN non-codants dans les mécanismes biologiques, ainsi que les relations structure-fonction de ces ARN. A la suite d’un doctorat sur l’étude de la dimérisation de l’ARN génomique du VIH-1 dans le groupe de Chantal et Bernard Ehresmann, il rejoint l’équipe d’Eric Westhof en 2002 en tant que Maître de conférences dans l’UPR 9002 du CNRS. Il y développe une infrastructure bioinformatique nommée Assemble2, facilitant l’étude et la construction d’architectures d’ARN au niveau atomique. Cette infrastructure a notamment permis la construction et la publication de plusieurs structures atomiques de ribosomes complets en collaboration avec les groupes de Roland Beckman (Gene Center, Munich) et de Joachim Franck (Université de Columbia, New York). Ces projets collaboratifs ont abouti à la publication des ribosomes de cinq organismes eucaryotes : Saccharomyces cerevisiae, Triticum aestivum, Trypanosoma brucei, Drosophila melanogaster et Homo sapiens. En 2013, Fabrice Jossinet prend la direction d’une nouvelle équipe au sein de l’UPR 9002 du CNRS. Cette équipe combine des approches expérimentales et bioinformatiques afin de caractériser les ARN non-codants et les évolutions structurales pouvant être impliqués dans les maladies non transmissibles et infectieuses. Cette équipe utilise notamment comme modèle d’étude la levure pathogène Candida glabrata. En plus d’être la seconde cause de candidoses dans le monde après Candida albicans, Candida glabrata présente des particularités structurales remarquables au sein de certaines familles d’ARN non-codants telles que la RNase P ou la télomérase.

Dans le cadre de sa fellowship, Fabrice Jossinet travaille sur l'Etude transcriptionnelle d’une souche pathogène de levure modifiée par CRISPR/Cas9 au cours de l’infection.

Investissements d'Avenir