Université de Strasbourg

Anne Merker

Anne MerkerAncienne professeure agrégée de philosophie dans l'enseignement secondaire (1996-2003), docteure en philosophie avec une thèse en histoire de la philosophie ancienne soutenue à l'Université Paris-XII sous la direction de Carlos Lévy et Bernard Besnier (2000), Anne Merker est devenue maîtresse de conférence en philosophie à l'Université de Strasbourg en 2003, où elle a été Doyenne de la Faculté de philosophie de 2006 à 2011. Ayant soutenue en 2012 une habilitation à diriger des recherches à l'E.N.S. Lyon auprès de Pierre-Marie Morel, elle a été élue professeure à l'Université de Strasbourg en 2014.

Ses travaux portent principalement sur l'histoire de la philosophie grecque ancienne, notamment sur les œuvres de Platon et Aristote, ainsi que sur l'interprétation de la philosophie grecque par la pensée allemande.

Dans le cadre de sa Fellowship, Anne Merker travaille sur le projet Nietzsche, de la philologie à la philosophie.

     Quelques publications :
– La vision chez Platon et Aristote
, Sankt Augustin : Academia, 2003.
– Une morale pour les mortels
, Paris : Les Belles Lettres, 2011 (Prix Joseph-Saillet 2013 décerné par l'Académie des Sciences morales et politiques).
– Le principe de l'action humaine – La
prohairesis chez Démosthène et Aristote, Paris : Les Belles Lettres (en cours de publication).
– (Éd.) Heidegger, la Grèce et la destinée européenne, Actes du colloque du CREPHAC (20-21 novembre 2013), Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 36, second semestre 2014 (sous presse).
– « Les liens de la vertu et du bonheur : confrontation entre la République de Platon et la Critique de la raison pratique de Kant », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 23, first semester 2008, p. 221-255.
– « Das Nichts selbst nichtet. Le néantir du néant au fil de la pensée occidentale : Parménide, Platon, Heidegger », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 36, second semestre 2014 (sous presse).
Page internet sur philo.unistra.fr

 

Investissements d'Avenir