Université de Strasbourg

Précurseurs de la 'Théorie de l’Esprit'

Etude comparative entre bébés humains et primates non humains sur la piste des précurseurs de la « Théorie de l’Esprit » Discrimination des comportements prosociaux versus antisociaux

USIAS Fellow: Hélène Meunier

Il existe aujourd’hui une preuve substantielle de l'attribution d’états mentaux chez certains grands singes et des études systématiques récentes soulignent l'intérêt d'élargir la recherche sur l'évolution de la cognition à des espèces de primates plus éloignées phylogénétiquement de l’Homme pour pouvoir établir des conclusions fiables sur la dynamique de l'évolution de notre intelligence. Dans ce projet, nous allons étudier les capacités de discrimination de bébés humains et de macaques pour des comportements prosociaux versus des comportements antisociaux. Nous utiliserons pour cela une batterie de tests unique dans un dispositif expérimental innovant, principalement développé dans notre laboratoire, qui permet une approche comparative systématique et fiable, quelle que soit l’espèce de primate considérée. Nos expériences peuvent être menées sans la présence d'un expérimentateur pour les espèces non humaines, alors que classiquement dans les études comparatives, les espèces non humaines sont désavantagées par le simple fait d’être testées en présence d’une espèce autre que la leur. En outre, les animaux seront testés dans leur environnement social familier et dans des conditions de semi-liberté, ce qui garantit un niveau élevé de bien-être animal et donc une fiabilité des résultats scientifiques. Qu'ils soient positifs ou négatifs, nos résultats seront une source précieuse d'information quant aux hypothèses actuelles et aux définitions encore débattues de ce qui fait l’unicité de la cognition humaine.

Investissements d'Avenir