Université de Strasbourg

Bibliothèques et transferts culturels

Bibliothèques et transferts culturels : la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg

USIAS Fellow : Frédéric Barbier

Depuis les années 1450, Strasbourg est l’une des capitales historiques du livre et de l’imprimé, et les activités liées à ce domaine s’y sont considérablement développées au fil des siècles. La ville joue en outre un rôle décisif dans le domaine des transferts culturels entre la France, l’Allemagne et une grande partie de l’Europe continentale jusqu’à l’époque contemporaine.
L’histoire de la principale bibliothèque strasbourgeoise, la BNUS, apporte un éclairage original sur ces phénomènes. Strasbourg possédait sous l’Ancien régime des collections parmi les plus riches d’Europe (bibliothèques du Magistrat et de la Ville, mais aussi des maisons religieuses et des institutions d’enseignement). L’ensemble s’est trouvé complètement restructuré à la suite des saisies révolutionnaires, mais la bibliothèque ainsi constituée a été pratiquement détruite lors du bombardement allemand de 1870.
La reconstitution est très vite lancée par les nouvelles autorités, attentives à en faire une vitrine de la réussite wilhelminienne. Un bâtiment nouveau est inauguré en 1895, tandis que l’établissement s’inscrit, par son budget, au second rang des bibliothèques allemandes. Le rattachement de Strasbourg et de l’Alsace à la France, au lendemain de la Première Guerre mondiale, marquera un véritable retour de balancier, tandis que le projet actuel de « BNU nouvelle » vise précisément à valoriser un héritage tout particulièrement riche, et à l’inscrire dans une trajectoire qui dépasse le cadre de la traditionnelle concurrence nationale.
Cet exemple exceptionnel permet de toucher non seulement à l’histoire de la ville et de la région rhénane, mais aussi à l’histoire des institutions et des idées, ainsi qu’à la problématique des transferts culturels, des identités nationales et de la construction européenne entre les deux acteurs majeurs de celle-ci.
L’objectif de ce projet est de proposer une Histoire de la BNU, qui sera analysée notamment par le biais de la problématique des transferts culturels, de manière à faire sens dans un cadre européen. Le projet est conçu pour s’articuler avec la constitution à Strasbourg d’un Pôle universitaire d’histoire du livre.

Investissements d'Avenir