Université de Strasbourg

Thomas Ebbesen

Chaire de Chimie Physique des Interactions Lumière-Matière, Directeur de l'USIAS

Thomas EbbesenThomas Ebbesen est professeur de chimie physique à l'université de Strasbourg, reconnu pour son travail pionnier dans les nanosciences. Diplômé d’Oberlin College (États-Unis), il a obtenu un doctorat à l’université Pierre-et-Marie-Curie de Paris dans le domaine de la photochimie physique. Il a ensuite travaillé au Notre-Dame Radiation Laboratory (États-Unis) et a rejoint en 1988 les laboratoires de recherche fondamentale de la société NEC au Japon. Il a passé 5 ans à l’Institut de recherche de NEC à Princeton avant de rejoindre en 1999 l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS) de l'université de Strasbourg, dont il a été le directeur de 2005 à 2012. Il est actuellement le directeur du Centre international de recherche aux frontières de la chimie (ICFRC), et de l'Institut d’études avancées de l’université de Strasbourg (USIAS).

Chez NEC, le professeur Ebbesen a travaillé sur les nano-matériaux de carbone et a, en parallèle, commencé à explorer le potentiel de l’électrodynamique quantique en cavité pour contrôler les propriétés des molécules. Ce faisant, il a constaté que, contrairement à la théorie alors acceptée, il était possible de transmettre la lumière très efficacement à travers les trous sub-longueur dans des films métalliques opaques. Le phénomène, connu sous le nom de transmission optique extraordinaire, a soulevé des questions fondamentales et trouvé des applications dans divers domaines, de la biologie à l'optoélectronique. Depuis 2005, il étudie les effets du couplage fort lumière-matière sur les propriétés de la matière et la réactivité chimique qui donne naissance à un nouveau domaine appelé chimie polaritonique ou chimie électrodynamique quantique.

Pour ses travaux précurseurs dans le domaine des nanotubes de carbone, il a partagé le prix Europhysics Agilent en 2001 avec Sumio Iijima, Cees Dekker et Paul McEuen. En outre, le professeur Ebbesen a reçu de nombreuses récompenses pour la découverte du phénomène de transmission optique extraordinaire, parmi lesquels en 2005 le prix France Télécom de l'Académie des sciences, et en 2009 le prix Quantum Electronics and Optics de la Société européenne de physique (EPS).

Thomas Ebbesen a également reçu le prix Kavli en nanosciences 2014 avec Stefan Hell et Sir John Pendry pour leurs contributions dans le domaine de la nano-optique. En 2015 Oberlin College lui a décerné un doctorat honoris causa, en présence de la Première dame des États-Unis Michelle Obama, et il a reçu un doctorat honoris causa de l’université de Louvain en 2018 (lien). Il a recueilli le Quinquennial Anniversary Award de l’European Materials Research Society (E-MRS) en 2018.

Thomas Ebbesen est membre de l'Institut universitaire de France (IUF), de l'Académie des sciences et des lettres de Norvège et membre étranger de l’Académie des sciences ainsi que de l’Académie royale flamande de Belgique et a été fait chevalier de la Légion d’honneur en 2017. Il a été titulaire de la Chaire d'Innovation technologique Liliane Bettencourt au Collège de France (2017-2018).  En 2019, il reçoit le Grand Prix de la Fondation de la Maison de la Chimie pour le développement de la chimie polaritonique et la médaille d’or du CNRS.

Investissements d'Avenir