Université de Strasbourg

Jules Hoffmann

Chaire de Biologie Intégrative

Jules Hoffmann

Jules Hoffmann est professeur à l'Institut d'études avancées de l'université de Strasbourg (USIAS), professeur à l'université de Strasbourg et directeur de recherche émérite au CNRS. Il a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Son travail a fourni de nouvelles informations sur les mécanismes de défense innée que les organismes, des anémones de mer à l'humain, emploient contre les agents infectieux. En démontrant la conservation marquée de mécanismes de défense innés entre les insectes et les humains, le travail initié par Jules Hoffmann et ses collaborateurs a conduit à une réévaluation du rôle de l'immunité innée chez les mammifères.

Plus généralement, le modèle de la drosophile a permis aux biologistes du monde entier de faire des progrès considérables, non seulement dans le développement de la génétique et de l'immunité innée, mais également dans l'étude de certaines pathologies humaines et dans la compréhension des phénomènes de la mémoire, du comportement, du sommeil et de la nutrition.

En 2011, Jules Hoffmann a reçu le prix Nobel de physiologie ou de médecine, avec Bruce A. Beutler et Ralph M. Steinman.

Le professeur Hoffmann a créé et dirigé le laboratoire CNRS « Endocrinologie et immunologie des insectes » à l'Institut de biologie moléculaire cellulaire (IBMC) de Strasbourg, qu’il a également dirigé de 1994 à 2006 et où il travaille toujours avec ses collaborateurs. Il est également responsable des programmes scientifiques de l’Institut Sino-Français Hoffmann d’Immunologie de l’Université Médicale de Guangzhou.

Il a été président de l'Académie des sciences française en 2007-2008, et est membre des Académies des sciences des États-Unis, d'Allemagne et de Russie. Il a reçu de nombreux prix prestigieux tels que, ces dernières années, le Rosenstiel Prize pour ses travaux sur l'immunité (2010), le Keio Medical Science Prize (2011), le Gairdner Prize pour la recherche médicale (2011) et le Shaw Prize en sciences de la vie et médecine (2011), ainsi que la médaille d’or du CNRS. Le professeur Hoffmann est Commandeur de l'Ordre national du mérite et Officier de la Légion d'honneur, et est devenu l’un des immortels de l'Académie française (2012).

Plus d'informations et coordonnées

Investissements d'Avenir