Université de Strasbourg

Jacques Marescaux

Chaire de chirurgie mini-invasive guidée par l'image

Jacques Marescaux

Jacques Marescaux est professeur en chirurgie, président fondateur de l'Institut de recherche contre les cancers de l’appareil digestif (IRCAD), un institut à structure unique qui a propulsé la chirurgie dans l'ère de l'information, et plus particulièrement en matière de traitement des cancers de l'appareil digestif. Il est également fondateur et directeur général de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Strasbourg, un centre d'excellence ayant pour but de développer la chirurgie mini-invasive guidée par l'image et d'encourager le transfert de technologies. Il a également fondé l'Institut Européen de TéléChirurgie (EITS), un centre de formation continue qui permet de promouvoir le savoir-faire et les travaux novateurs de l'IRCAD. Depuis sa création en 1994, ce centre est devenu une référence internationale, ayant formé près de 40 000 chirurgiens issus de 124 pays. Des Centres « miroir » ont été créés à Taïwan en 2008, dans l’Etat de Sao Paulo (Brésil) en 2011, et à Rio de Janeiro (Brésil). Après Beyrouth (Liban) en 2018, un cinquième institut miroir est destiné à ouvrir ses portes en 2020 à Kigali (Rwanda) pour former les chirurgiens du continent africain aux techniques de chirurgie mini-invasive.

En 2000, l'IRCAD-EITS a lancé une université virtuelle en ligne, WeBSurg, reflet d'un réel besoin de maintenir un lien entre le centre de formation continue et la communauté chirurgicale. Le contenu de ce site a été entièrement validé par un comité scientifique. Il est exclusivement élaboré par des professionnels de santé et est accrédité par les plus prestigieuses sociétés savantes internationales. WeBSurg associe la technologie de pointe avec des systèmes de communication multimédia haut débit permettant de diffuser les interventions chirurgicales pré-enregistrées. Le site est disponible en 6 langues (français, anglais, espagnol, portugais, japonais et chinois) et l'accès à son contenu est gratuit, un aspect particulièrement crucial pour les pays en voie de développement.

En outre, le professeur Marescaux a initié un projet de Biocluster, associant biotechnologie, nanotechnologie, imagerie médicale, robotique et dispositifs médicaux pilotés par ordinateur au sein des bâtiments de l'IRCAD. Ce projet accueille depuis janvier 2014 une vingtaine de start-ups dans le domaine de l'instrumentation médicale.

En 2001, il a réalisé la première opération chirurgicale laparoscopique transatlantique depuis New York sur un patient se trouvant à Strasbourg. Cette opération a été baptisée "Opération Lindbergh". Le 2 avril 2007, il est devenu le premier chirurgien à réaliser une opération chirurgicale sans cicatrice.

Jacques Marescaux et son équipe ont publié plus de 4000 articles et communications nationales et internationales, dans des revues telles que Nature, New England Journal of Medicine, JAMA, Annals of Surgery, Archives of Surgery. Il a été récompensé de titres honorifiques par de nombreuses universités et jouit du titre de résident honorifique attribué par le Royal College of Surgeons de Londres ainsi que par la Société japonaise de chirurgie endoscopique. Il fait également partie de nombreux comités éditoriaux. Il a été nommé Chevalier de la Légion d'honneur en 1999, Officier de l'Ordre national du mérite en 2007 et Officier de la Légion d’honneur en 2012.

Il a par ailleurs été invité à donner plus de 400 conférences dans de nombreuses universités en Europe, aux ­­états-Unis, au Japon et en Chine, dont on retiendra particulièrement la conférence d’intronisation des chirurgiens anglais au Royal College of Surgeons de Londres, la « Nobel Lecture » à Stockholm et la « Fogarty Lecture » à l’université de Stanford.

Plus d’informations et coordonnées

Investissements d'Avenir