Université de Strasbourg

Élisabeth Lambert

Biographie - Élisabeth Lambert

Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (SAGE) - UMR 7363, université de Strasbourg et CNRS

Élisabeth Lambert, USIAS Fellow 2020Juriste, Élisabeth Lambert est directrice de recherche au CNRS, en poste au laboratoire SAGE. Elle s’est spécialisée dans les questions d’exécution des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme, d’accès à la justice européenne et des possibilités pour les victimes d’obtenir réparation pour les atteintes à leurs droits fondamentaux. À ce titre, elle a été appelée à plusieurs reprises à rendre des consultations pour des acteurs publics, en particulier le Conseil de l’Europe. Elle rend également régulièrement des expertises pour des organismes européens de recherche. De janvier 2017 à juillet 2018, elle a occupé un poste de professeure dans une université australienne (Perth), ce qui lui a permis de se familiariser avec le système de common law.

Depuis quelques années, son champ d’investigation concerne la santé environnementale (droit à un environnement sain et écologiquement viable/réglementation des pesticides). Dans ce nouveau contexte, elle collabore avec ses collègues des autres disciplines de l’université de Strasbourg à la mise en place d’une fédération de recherche sur la durabilité.

Sa méthodologie fait appel à la compréhension des phénomènes permettant ou entravant la circulation des normes et/ou la mise en œuvre des règles supranationales, à l’investigation du droit comparé, à la sociologie du droit (prise en compte des acteurs et du contexte dans la fabrique de la norme) et au courant de justice sociale. Pour ce faire, elle apprécie l’approche interdisciplinaire et l’approche de terrain avec les acteurs européens et nationaux du droit et de leur mise en œuvre.

Projet - Prendre au sérieux le droit à une alimentation saine : perspectives européennes

01/09/2020 - 31/08/2022

Ce projet a pour objectif d’explorer l’émergence d’un droit individuel/collectif à une alimentation saine en tant que nouvelle composante de la législation européenne relative aux droits humains. L’équipe prévoit d’examiner en détail les normes, la jurisprudence et les travaux préparatoires de dispositions juridiques nombreuses et variées, au niveau domestique comme européen, afin d’enquêter sur les conditions pouvant contribuer au droit à une alimentation saine, ainsi que les limites et garanties de sa mise en œuvre. Elle étudiera les normes applicables aux diverses étapes de production et de consommation, par exemple : les droits humains, le droit alimentaire, la protection des consommateurs, les règles de publicité, la fiscalité, l’étiquetage ainsi que les normes relatives aux résidus de substances chimiques dans les aliments. Ces recherches, en se focalisant sur la compréhension de l’élaboration législative, s’appuieront sur les travaux du mouvement de justice sociale ainsi que la documentation relative à l’émergence du droit à un environnement sain. Une méthode qualitative (analyse lexicale et entretiens avec des parties prenantes) complètera les traditionnelles recherches documentaires.

L’accent étant mis sur l’analyse de la fabrique de la norme et de sa mise en œuvre, une perspective sociojuridique sera adoptée. À ce jour, nous disposons de peu de recherches permettant d’explorer l’élaboration d’un droit européen à une alimentation saine. Par conséquent, les résultats de ce projet permettront de rassembler les pièces d'un puzzle disparate, dans la mesure où un droit naissant à une alimentation saine se trouve à l’intersection de nombreuses normes et disciplines. Ainsi, ils permettront d’aider les chercheurs, les décideurs politiques et les parties prenantes à comprendre la situation actuelle du droit européen, ainsi que ses potentielles orientations futures. De ce fait, ce projet devrait directement impacter les praticiens et les juges devant interpréter le droit à une alimentation adéquate, ainsi que le droit à la santé, dans une perspective plus holistique et respectueuse de l’environnement.

Afin de compléter le cadre théorique et les recherches qualitatives décrites ci-dessus, le projet inclura des séminaires, des sessions de brainstorming ainsi que des conférences avec des praticiens, des décideurs politiques et des chercheurs. Les résultats seront publiés sous la forme d’articles et d’une publication collective.

Investissements d'Avenir