Université de Strasbourg

Cyriaque Genet

Biographie

Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS) - UMR 7006, université de Strasbourg et CNRS

Cyriaque Genet, USIAS Fellow 2018

Le Dr. Cyriaque Genet obtient son doctorat de physique en 2002 à l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris), sous la direction du professeur Serge Reynaud. Il travaille ensuite en optique plasmonique dans le groupe « Optique quantique et information quantique » du professeur J.P. (Han) Woerdman au laboratoire Huygens de l’université de Leyde (Pays-Bas).

Il est recruté en 2004 au CNRS dans l’équipe du professeur T.W. Ebbesen à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires à Strasbourg. Directeur de recherche au CNRS depuis 2016, il se concentre sur les domaines de la nano-optique, des forces optiques et des interactions chirales lumière-matière.

Projet - Thermodynamique chirale

Octobre 2018 – septembre 2020

La chiralité a suscité un grand intérêt dès le 19è siècle lorsque l’on comprit, en particulier grâce à Louis Pasteur, que la chiralité pouvait affecter certaines interactions fondamentales en optique et en chimie. Ces discussions refont surface aujourd’hui à partir de points de vue différents. La découverte de nouvelles topologies de champs lumineux complexes a donné de résultats récents dans le domaine de l’optique, qui ont étendu la notion de chiralité et permis de questionner certaines controverses tenaces. En chimie également, les expériences sur l’apparition spontanée d’une brisure de symétrie miroir au niveau d’assemblées supramoléculaires chirales constituent un domaine de recherche très actif. Il est intéressant de noter qu’au-delà de la diversité des approches, certaines idées similaires guident le physicien et le chimiste dans la compréhension des réponses dynamiques nouvelles que nous savons faire émerger du contrôle des interactions chirales. 

Dans ce contexte, le projet cherche à étudier les interactions lumière chirale – matière chirale au travers de leurs signatures thermodynamiques. La thermodynamique délimite en effet un même terrain de jeu sur lequel nous pourrons : (i) explorer la possibilité d’induire des processus thermodynamiques au niveau de nano-objets chiraux uniques piégés dans des champs optiques chiraux, et : (ii) étudier, avec des outils optiques appropriés, la thermodynamique en jeu dans l’évolution spontanée de systèmes moléculaires chiraux. Par cette approche, le projet souhaite proposer un cadre cohérent pour la description de différents processus, allant de la physique stochastique à la cinétique chimique. En retour, ce cadre devrait pouvoir nous aider à comprendre de quelle manière la chiralité peut influer sur la thermodynamique elle-même.

Investissements d'Avenir