Université de Strasbourg

Anthony Mangeon

Biographie

Centre d’Études sur les représentations : idées, esthétique, littérature (CERIEL), Configurations littéraires, université de Strasbourg

Anthony Mangeon, USIAS Fellow 2017

Anthony Mangeon est professeur de littératures francophones à l’université de Strasbourg, après avoir enseigné dans les universités de Stanford (Californie), Cergy-Pontoise et Montpellier (Paul-Valéry, France). Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé et docteur en lettres modernes, diplômé en anthropologie, il a publié ou dirigé plusieurs ouvrages sur les littératures de l’Afrique, des Antilles et des Amériques noires, dans leurs rapports aux savoirs ; on peut citer entre autres Crimes d’auteur (2016), L’Empire de la littérature (2016), Anthropolitiques (2015), Postures postcoloniales (2012) et La Pensée noire et l’Occident (2010), qui a reçu en 2011 le prix Louis-Marin de l’Académie des sciences d’outre-mer (Paris). Il est également correspondant étranger de l’Académie royale des sciences d’outre-mer (Bruxelles), membre de la classe des sciences humaines.

Ses recherches actuelles portent sur les « fictions pensantes », ou les différentes manières de produire une pensée critique par la fiction. Le projet qu’il mène à l’USIAS a pour objectif de mettre en regard les manières dont, depuis le XIXe siècle, on s’est imaginé différents futurs de l’Afrique, produisant à son sujet une pensée qui se retrouve aujourd’hui dans certaines études économiques et géopolitiques ainsi que dans certains rapports de prospective. Réciproquement, il s’agira de voir comment les sciences humaines (histoire, économie, anthropologie, sociologie) ont pu nourrir la fiction contemporaine, notamment quand elle se veut spéculative ou contrefactuelle, pour esquisser d’autres devenirs de l’Afrique.

Projet - L’Afrique au futur : fiction, histoire, prospective

Septembre 2017 - août 2019

Les croissances démographique et économique de nombreux pays africains sont aujourd’hui spectaculaires, sur un continent qui abritera bientôt un quart de la population active mondiale. La question des « futurs africains » est par conséquent un enjeu majeur sur les plans géopolitique et économique, et qui est abordé en tant que tel dans une très grande variété de discours. Économistes, historiens, philosophes, romanciers et artistes ont ainsi développé des manières innovantes d’imaginer, de mettre en scène et de raconter les futurs de l’Afrique, qui donnent lieu à autant d’utopies que de dystopies, selon qu’on privilégie un point de vue afro-optimiste ou afro-pessimiste. Ces différents discours partagent souvent des images, des figures de pensée, des modalités narratives ou argumentatives qu’une analyse rhétorique ou narratologique peut mettre au jour pour dévoiler leurs hypothèses et manières de penser ou d’imaginer communes. Ce projet de recherche vise donc à explorer les nombreux chevauchements entre économie et littérature, prospective et fiction, histoire contrefactuelle et narration romanesque sur la question des futurs de l’Afrique.

Liens

Investissements d'Avenir