Université de Strasbourg

Ali Hamiche

Ali HamicheAprès avoir effectué sa licence en biochimie à l’Université d’Orsay, Ali Hamiche a passé 5 ans dans le laboratoire du Dr. Ariel Prunell à l’Université Paris VI, pour étudier la structure du nucléosome en utilisant des méthodes biophysiques et biochimiques. Il reçoit son doctorat en biologie cellulaire et moléculaire en 1995. En 1996, il est recruté par le CNRS dans le laboratoire de Helene Richard-Foy (Toulouse) ou il commence à travailler sur le rôle de la structure de la chromatine dans la régulation génétique. Il poursuit cette recherche sur la chromatine par un post-doctorat de 2 ans avec Dr. Carl Wu au NIH où il découvre le mécanisme de remodelage de la chromatine par le complexe NURF de la drosophile. En 2003, il rejoint le laboratoire d’Annick Harell Bellan à l’Institut André Lwoff de Villejuif où il développe des techniques protéomiques pour analyser le rôle de la variante d’histone marcroH2A dans la régulation génique. En 2008, il est recruté pour diriger un groupe de recherche à l’IGBMC où il occupe actuellement le poste de directeur de recherche. Ses recherches sont consacrées à la compréhension du rôle des variantes d’histones dans les régulations épigénétiques et la tumorigénèse. Il a travaillé sur l’isolation et la purification de complexes de variantes d’histones et étudié leurs rôles en utilisant des techniques de biologie moléculaire et cellulaire de pointe. Entre autres, il a isolé et caractérisé la variante d’histone CENP-A et identifié DAXX comme une nouvelle histone chaperonne responsable de la déposition réplication indépendante de H3.3. Plus récemment, il a identifié la protéine ANP32E comme la chaperonne spécialisée dans l’enlèvement de l’histone variante H2AZ des promoteurs et déterminé les bases moléculaires de la reconnaissance de H2A.Z par ANP32E et son mécanisme d’éviction du nucléosome. Son travail est financé par différentes agences françaises et son équipe a été évaluée A+ dans l’évaluation de l’AERES en 2008 et 2012. Son groupe a été récemment reconnu comme Equipe labelisée par la Ligue Nationale contre le Cancer et a reçu un financement portant sur une période de cinq ans (2014-2019). Il a également reçu le prix Dandrimont-Bénicourt de l’Académie des Sciences pour sa contribution dans le domaine de l’épigénétique et l’oncogénèse.

Dans le cadre de sa fellowship, Ali Hamiche travaille sur le projet Mécanismes d’assemblage et de propagation de l’histone centromérique CENP-A.

Investissements d'Avenir