Université de Strasbourg

Jean-Luc Imler

Jean-Luc Imler

Jean-Luc Imler (52 ans) est un ingénieur formé à AgroParisTech (1985) et a obtenu son doctorat à l’université de Strasbourg en 1988. Il a ensuite effectué un stage post-doctoral au DNAX Research Institute à Palo Alto en Californie. À son retour en France en 1992, il rejoint la société Transgène à Strasbourg comme chercheur, avant d’obtenir un poste de professeur en biologie cellulaire à la faculté des sciences de la vie de l’université de Strasbourg en 1994.

Jean-Luc Imler a intégré l’unité de recherche créée et dirigée par Jules Hoffmann en 1994, pour travailler sur l’immunité innée dans le modèle drosophile. Il a dans un premier temps travaillé sur la fonction et la régulation de Toll, un récepteur conservé au cours de l’évolution qui joue un rôle clé dans l’activation de l’immunité innée avant de s’intéresser, depuis 2002, à l’immunité antivirale.

Jean-Luc Imler travaille sur les aspects de l’immunité antivirale conservés au cours de l’évolution et collabore avec les groupes de Bruce Beutler (UT Southwestern, Dallas, États-Unis) et Shizuo Akira (Osaka University, Japon) afin d’étudier chez la souris les orthologues des gènes identifiés chez la mouche. L’équipe de Jean-Luc Imler collabore également avec le professeur J.T. Marques (UFMG, Belo-Horizonte, Brésil) sur les interactions entre les moustiques et les virus qu’ils transmettent à l’Homme, comme la dengue ou le chikungunya.

Dans le cadre de sa Fellowship, Jean-Luc Imler travaille sur le projet Immunité antivirale innée : du modèle de la drosophile au moustique vecteur Aedes aegypti.

Investissements d'Avenir