Université de Strasbourg

David Jenkins

David JenkinsDavid Jenkins est maître de conférence à l’Université d’York au Royaume-Uni. Suite à son doctorat en physique nucléaire expérimentale, il a occupé plusieurs postes de post-doctorants au Laboratoire National d’Argonne et l’Université de Liverpool, avant d'obtenir en 2002 une bourse pour poste d'enseignant avancé EPSRC de 5 ans à l’Université de York. Ceci l’a mené à occuper un poste permanent d'enseignant à l’Université de York depuis 2007, puis un poste de maître de conférence en 2010.

Le travail de David Jenkins se situe à la frontière entre la structure nucléaire et l’astrophysique nucléaire (l’origine des éléments chimiques). Il a mené des expériences dans les meilleurs laboratoires mondiaux en physique nucléaire tels que le CERN mais également des laboratoires au Japon et en Afrique du Sud. Ses thèmes de recherche comprennent la nucléosynthèse explosive dans les étoiles telles que les nova et les sursauts de rayons X, la structure des noyaux exotiques riches en protons et la coexistence des formes dans les noyaux lourds. Il s’intéresse en particulier aux agrégats alpha dans les noyaux légers, ce qui sera le thème de ses recherches à Strasbourg dans le cadre de ce 'fellowship'. David Jenkins enseigne l’astrophysique et soutient des projets autour de l’astronomie observationnelle. Il est aussi engagé dans de nombreuses opérations de vulgarisation scientifique et de communication vers le grand public. Entre 2007 et 2009, il a obtenu un 'Fellowship STFC Science-in-Society' qui a beaucoup contribué à son engagement public. Il s’est en particulier attachéé à développer des cours de formation continue en physique nucléaire et des applications pour les professeurs de lycée. De plus il préside les travaux du groupe de Physique Nucléaire de l’Institut de Physique Britannique (IOP).

Dans le cadre de sa Fellowship, David Jenkins travaille sur le projet Les transitions électromagnétiques comme sonde d'agrégats dans les noyaux.

Investissements d'Avenir