Université de Strasbourg

Séminaire Fellows - Dissection de l’hérédité des traits par génomique fonctionnelle et des populations à travers les espèces

Le 15 octobre 2020
De 12h30 à 14h00
Salle Amériques, MISHA

Par Joseph Schacherer, Fellow 2017

Déterminer les causes de la diversité phénotypique observée au sein des populations naturelles est l’un des défis majeurs de la biologie. En effet, plus d’un siècle après la découverte des lois de Mendel, l’architecture génétique des traits reste peu précise.

Cet aspect est de plus en plus évident, comme le soulignent les études d’associations pangénomiques où les variants génétiques identifiés n’expliquent qu’une faible fraction de l’héritabilité, menant au concept d’« héritabilité manquante ». Il indique en outre clairement qu’une meilleure compréhension de l’architecture génétique des traits exige une connaissance plus approfondie de la variabilité de l’effet phénotypique de variants génétiques sur l’ensemble d'une population. 

Dans ce contexte, nous avons associé les méthodes génétiques classiques et à haut débit à des approches innovantes fondées sur la génomique des populations afin de mettre en relation les paysages phénotypique et allélique. Pour y parvenir, nous avons mis à profit le puissant système de modèle de levure :  en effet, grâce au reséquençage de l’ensemble du génome de plus de 1 011 individus (voir le 1002 Yeast Genomes Project, ainsi que tout notre travail associé de phénotypage, nous sommes parvenus à l’une des modélisations les plus avancées à ce jour de la diversité génétique et phénotypique naturelle d’un modèle eucaryote.


Investissements d'Avenir