Université de Strasbourg

Conférence USIAS : Découverte du CRISPR-Cas

Le 18 avril 2016
À 11h00
Salle de Conférence, ISIS

Philippe Horvath

Philippe Horvath est chercheur senior chez DuPont Nutrition and Health Technology, Dangé-Saint-Romain, France. Il est titulaire d'un doctorat en biologie cellulaire et moléculaire de l'université de Strasbourg (2000). Après un premier poste de chercheur junior chez Rhodia Food, il est devenu en 2006 chercheur senior au sein de l'entreprise danoise Danisco, leader mondial dans le domaine des ingrédients alimentaires. En 2014, trois ans après le rachat de Danisco par DuPont, Philippe Horvath a été nommé Associate du DuPont Fellows Forum. Il a obtenu le Bolton/Carothers Innovative Science Award en 2013, le Massry Prize en 2015, et a été nominé la même année pour le prix de Highly Cited Researcher de Thomson Reuters. Philippe Horvath est co-inventeur de 95 brevets et/ou demandes de brevets, dont 62 sont en rapport avec les diverses utilisations des CRISPR, et co-auteur de 31 articles évalués par les pairs (dont 22 traitant des CRISPR) et de 4 chapitres de livres.

Philippe Horvath

Philippe Horvath est renommé pour ses importantes contributions à l'étude du système immunitaire des bactéries. Il a débuté ses recherches dans ce domaine dans le but de protéger les cultures bactériennes de son entreprise, qui sont vendues aux fabricants de fromage et de glace. Ces souches de bactéries accélèrent le processus de fermentation dans un grand nombre d'aliments, tant qu'elles restent actives et saines. Malheureusement, elles sont souvent la cible d'attaques de virus nommés bactériophages, source principale de défectuosité des produits dans l'industrie agroalimentaire.

Le Dr. Horvath a donc concentré ses recherches sur des séquences du génome bactérien appelées Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats (courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées), ou séquences CRISPR. Entre ces dernières se trouvaient des morceaux d'ADN provenant de virus ayant déjà attaqué la bactérie. Ainsi, en cas de nouvelle rencontre avec ce virus, ces morceaux d'ADN permettaient à la bactérie de le reconnaître et de le détruire.

Philippe Horvath et ses collègues ont par la suite testé ce mécanisme en manipulant l'ADN d'un streptocoque. En intégrant des séquences provenant du bactériophage au sein des séquences CRISPR, ils sont parvenus à créer des bactéries résistantes, permettant ainsi de résoudre un problème récurrent pour l'industrie agroalimentaire. Cette importante découverte a par la suite été reprise par d'autres chercheurs afin d'en explorer de nouvelles applications.

affiche horvath lecture

Programme

10h30  Accueil et café

11h00

Introduction, par Thomas Ebbesen, USIAS Chair de chimie physique des interactions lumière-matière, directeur de l'USIAS

11h10

Conférence parPhilippe Horvath
Découverte du CRISPR-Cas, le système immunitaire bactérien : de la recherche fondamentale aux applications industrielles

 
   
Investissements d'Avenir