Université de Strasbourg

Séminaire Fellows - Le métabolisme social et les fondements géologiques de l’accumulation capitaliste

Le 29 mars 2022
De 12h00 à 14h00
MISHA, Strasbourg

Crédits - Garth Lenz

Par Franck Fischbach et Éric Pineault, Fellows 2020

Les avancées récentes des recherches socio-métaboliques ont mis en évidence les bases matérielles des stocks et des flux impliqués dans la croissance économique des sociétés capitalistes (Haberl et al. 2017, Görg et al. 2019). Les flux de masse et l’accumulation matérielle de stocks d’artefacts, tout comme les structures et infrastructures construites, montrent une courbe de croissance caractéristique en « J », avec un point d’inflexion de croissance exponentielle autour des années 1950. Avant 1950, les économies ayant vécu une révolution industrielle présentaient encore des taux de croissance inaccessibles pour des économies agricoles précapitalistes avec un métabolisme basé sur la production et la récolte d’un surplus écologique.

Nous commencerons par une présentation de certaines des caractéristiques essentielles du régime métabolique capitaliste fondé sur les énergies fossiles et médié par les réserves géologiques. Cela posera le cadre empirique d'une typologie des phases du métabolisme capitaliste et de leurs pilotes matériels et institutionnels spécifiques, construite autour de ces deux profils de croissance distinctifs : linéaire avant 1950 et exponentiel après 1950. Nous conclurons notre présentation par une discussion de la manière dont les économies capitalistes ont réagi à leurs « contradictions écologiques », et de ce que cela signifie en termes de politiques de transition et d’atténuation du changement climatique.

 

 

 

 

 

 

 

Un colloque « Temps de la nature - histoire du capital », organisé dans le cadre du projet USIAS aura également lieu le lendemain, le mercredi 30 mars 2022. Cliquez sur l'affiche pour le programme et plus d'informations.

Programme colloque

Investissements d'Avenir