Université de Strasbourg

Shankar Raman

Biographie - Shankar Raman

Institut de technologie du Massachusetts (MIT), États-Unis & Fellow USIAS, Savoirs dans l'espace anglophone : représentations, cultures, histoire (SEARCH), UR 2325, université de Strasbourg, France

Shankar Raman, USIAS Fellow 2022Les recherches de Shankar Raman se concentrent sur la littérature et la culture de la fin du Moyen-Âge et du début de l’époque moderne. Il a obtenu son doctorat en littérature anglaise (avec mineure en allemand) à l’université Stanford en 1995, suite à un changement d’orientation après une licence (MIT) et un master (université de Californie à Berkeley) en électrotechnique, ainsi qu’une seconde licence au sein du département d’architecture du MIT. De 2005 à 2010, il a participé à Making Publics: Media, Markets and Associations in Early Modern Europe, 1500 – 1700 [MaPs], une initiative de recherche interdisciplinaire majeure de 5 ans financée par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada. En 2010-2011, il a été Beatrice Shepherd Blaine Fellow au Radcliffe Institute of Advanced Study (Cambridge, MA, États-Unis) et a été récemment nommé MacVicar Fellow au MIT, ce qui correspond à la plus haute distinction d'enseignement de l'institut.

Son premier ouvrage, Framing ‘India’: The Colonial Imaginary in Early Modern Culture (Stanford 2002), étudie la relation entre le colonialisme et la littérature dans l’Europe des seizième et dix-septième siècles. Il compare l’activité coloniale portugaise, anglaise et néerlandaise afin d’examiner le rôle de l’Inde en tant que figure à travers laquelle ces diverses puissances européennes s’imaginaient et se définissaient. Un second ouvrage, Renaissance Literature and Postcolonial Studies, a été publié par Edinburgh University Press (2011). Shankar Raman est également co-rédacteur en chef de Knowing Shakespeare: Senses, Embodiment, Cognition (Palgrave Macmillan 2010). Il travaille actuellement à une monographie sur la relation entre la littérature et les mathématiques dans l’Europe du début de l’époque moderne, dont le titre provisoire est : Before the Two Cultures (Avant les deux cultures).

Au cours de son Fellowship à Strasbourg, Shankar Raman sera accueilli par la professeure Monica Manolescu au sein de l’unité Savoirs dans l'espace anglophone : représentations, cultures, histoire (SEARCH).

Projet - Avant les deux cultures : littérature et mathématiques dans l'Europe du début de l'ère moderne

01/07/2022 – 31/08/2024

Avant les deux cultures révèle des liens surprenants entre les mathématiques et la littérature dans l’Europe des seizième et dix-septième siècles. Bien avant que la science ne devienne une profession, les concepts mathématiques du début de l’époque moderne ont évolué dans des contextes qui n’étaient pas scientifiques au sens étroit du terme. Par conséquent, pour les comprendre véritablement, nous devons les placer en relation avec d’autres domaines d’expression culturelle. La littérature en particulier s’intéressait à des thèmes tout aussi importants pour les sciences émergentes de la quantification : la calculabilité, la contingence, et la rationalité des croyances dans un monde de plus en plus incertain.

Montaigne, Sidney, Shakespeare, Donne, Cavendish, Pascal et Milton (entre autres) ont tous élaboré, mais également remis en question, des formes de raisonnement abstrait qui se sont rapidement développées dans des domaines comme l’arithmétique, la géométrie, l’algèbre, les probabilités et le calcul. Pourtant, les mathématiques demeurent largement ignorées par les spécialistes de la littérature. Le professeur Raman a donc pour objectif d’explorer ce nouveau domaine d’études d’une manière qui rende à la fois justice à la forme littéraire et au contenu mathématique, qui ont chacun joué un rôle essentiel dans la création de la modernité.

France 2030