Université de Strasbourg

Symposium 2021

Symposium Annuel USIAS 2021

affiche smallJeudi 18 novembre 2021, 14:30-16:30
Salle de conférence, ISIS
8 allée Gaspard Monge, Strasbourg (access)

Le Symposium 2021 présente le professeur Denis Duboule, spécialiste renommé de la génétique du développement et un pionnier de la recherche sur les gènes Hox, les gènes « architectes » qui orchestrent le développement des membres et des organes. Lors du Symposium, le professeur Duboule parlera de l'histoire et de l'avenir de l'« évo-dévo », le domaine de la biologie évolutive du développement, qui révolutionne notre compréhension de la façon dont l'extraordinaire gamme d'organismes vivants est apparue.

Le symposium présentera les nouveaux Fellows 2020 et 2021, ainsi que la bande d'annonce du film « Au cœur du réseau : querelles de voisinage chez les écureuils terrestres »

Le symposium est ouvert au public et la conférence sera donnée en français.

Programme

14:30 Mots d’ouverture par Rémi Barillon, vice-président Recherche, formation doctorale et science ouverte, université de Strasbourg
14:35 Présentation des Fellows 2020 et 2021 par Thomas Ebbesen, ISIS, directeur de l'USIAS
14:55 Introduction par Jean-Louis Mandel, IGBMC, Chaire de Génétique humaine à l’USIAS
15:00 L’histoire de nos deux origines : Évolution des espèces et développement embryonnaire, par Denis Duboule, Chaire internationale Évolution des génomes et développement au Collège de France, EPFL Lausanne, université de Genève, Suisse 
16:00  Débat
16:30 Réception

L’histoire de nos deux origines : Évolution des espèces et développement embryonnaire

Embryo image

Des relations complexes existent entre deux des questionnements essentiels de nos existences : d’une part, la question de notre origine ontogénétique (d’où venons-nous en tant qu’individu, notre embryogenèse) et, d’autre part, notre origine phylogénétique (d’où venons-nous en tant que groupe d’individus, en tant qu’espèce). Peut-on traiter ces deux questions de façon scientifique dans les mêmes périmètres épistémologiques ? Une théorie du développement embryonnaire, tant attendue depuis la fin du 19e siècle et qui peu à peu prend forme, sera-t-elle soluble dans la théorie de l’évolution telle que nous la comprenons aujourd’hui ? 

Dans les années 1980, des développements technologiques permettent une rencontre explosive entre la génétique, la biologie du développement et la biologie moléculaire, rencontre qui donne naissance à une nouvelle discipline synthétique pour certains, à un équilibre instable de transition pour d’autres. Cette discipline, la biologie évolutive du développement ou « évo-dévo », va néanmoins remettre à l’ordre du jour la recherche des mécanismes qui sous-tendent la variation des formes du vivant et qui ainsi complètent les mécanismes de leurs sélections par des forces extérieures. Mais comment naviguer à la frontière de ces deux cadres conceptuels tellement différents l’un de l’autre, bien qu’indispensables l’un à l’autre pour comprendre nos chemins personnels et collectifs ?

Biographie - Denis Duboule

Denis Duboule

Né à Genève, de nationalités suisse et française, Denis Duboule étudie la biologie à l’université de Genève où il reçoit un doctorat dans le domaine de l’embryologie des mammifères en 1984. Il passe ensuite 10 ans à l’étranger, au Laboratoire de génétique moléculaire des eucaryotes (LGME, aujourd’hui IGBMC) du CNRS à Strasbourg d’abord, puis au Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL) à Heidelberg ensuite, avant d’être nommé professeur à l’université de Genève en 1993. En 2006, il est également nommé professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), où il dirige le Laboratoire de génomique du développement. En 2017, il est nommé professeur au Collège de France, où il occupe la chaire internationale « Évolution des génomes et développement ». 

Ses activités de recherche s’exercent dans le domaine de la génétique et de la génomique du développement des mammifères, dans le contexte général de l’évolution des structures et des organes. En particulier, son laboratoire a été associé à de nombreuses recherches dans le domaine de l’analyse structurelle et fonctionnelle des gènes architectes (Hox) et de leur régulation transcriptionnelle pendant le développement précoce. 

Le professeur Duboule est également actif dans le domaine de la politique et de la communication de la science. Il est membre de l’Académie des sciences, de l’Academia Europea ainsi que d’autres académies. Il est également membre étranger de la Société royale (Royaume-Uni) et de l’Académie nationale des sciences américaine (NAS). Il a reçu plusieurs prix et distinctions, notamment le prix Louis-Jeantet de médecine en 1998 et le prix international de l’INSERM en 2010. 

Film - Au cœur du réseau

Après la présentation des Fellows 2020 et 2021, le professeur Ebbesen a parlé d'un film sur un thème lié à celui du symposium et résultant du projet USIAS de Stephen Dobson, et de son hôte Vincent Viblanc. Le film « Au cœur du réseau : querelles de voisinage chez les écureuils terrestres » a été récompensé comme meilleur film scientifique 2021 par les Green Screen Film Awards.

La courte bande-annonce a été projetée lors du symposium :


Bande annonce - Au coeur du réseau : Querelles de voisinage chez les écureuils terrestres d'Aurélien Prudor - Wild Talks sur Vimeo.


Investissements d'Avenir