Université de Strasbourg

Alain Prochiantz

Alain Prochiantz

Alain Prochiantz est professeur émérite en neurobiologie au Collège de France. 

Il a créé et dirigé, au Collège de France, le Centre interdisciplinaire de recherche en biologie, riche de 18 équipes accueillies travaillant dans différents domaines des sciences du vivant, et il a été Administrateur du Collège de France de 2015 à 2019. Il a dirigé l'unité CNRS « développement et évolution du système nerveux » ainsi que le département de biologie de l'ENS.

Il est ancien élève de l'École normale supérieure (ENS) et a préparé son doctorat d'État à l'université Denis-Diderot à Paris. Après avoir soutenu une thèse sur la structure des ARN messagers des picornavirus végétaux, Alain Prochiantz s'est consacré à l'étude de la morphogenèse cérébrale.

Ses contributions scientifiques majeures sont la découverte de l'hétérogénéité topologique des astrocytes cérébraux et celle d'un nouveau mode de signalisation par transfert intercellulaire de facteurs de transcription de la classe des homéoprotéines. Son équipe s'intéresse au rôle de cette voie de signalisation au cours du développement cérébral, mais aussi chez l'adulte, ainsi qu'aux pathologies associées à ses altérations. Un résultat particulièrement frappant est la possibilité de rouvrir des périodes de plasticité du cortex cérébral en bloquant transitoirement l'internalisation de l'homéoprotéine Otx2 par des interneurones de la couche IV du cortex cérébral. Cette réouverture a permis de rétablir la vision binoculaire chez des souris porteuses d'une amblyopie expérimentale.

À partir de l'analyse des mécanismes de sécrétion et d'internalisation de ces protéines, son équipe a découvert les premiers peptides capables de traverser les membranes cellulaires et de servir de vecteurs pour l'adressage intracellulaire de substances pharmacologiques. Dans cette veine, elle étudie la possibilité d'utiliser certaines homéoprotéines comme protéines thérapeutiques dans plusieurs pathologies, dont la maladie de Parkinson.

Ses travaux scientifiques ont conduit à plusieurs développements translationnels, notamment le développement de peptides vecteurs et l'utilisation d'homéoprotéines comme protéines thérapeutiques. Ces derniers aspects translationnels ont été à l'origine de la société de biotechnologie BrainEver, une entreprise spécialisée dans les maladies neurologiques et psychiatriques, dont il est le principal responsable scientifique.

En parallèle de ses travaux de recherche, Alain Prochiantz est l'auteur de plusieurs ouvrages destinés à un public plus large. 

Le professeur Prochiantz est accueilli par Angela Giangrande, Directrice de recherche CNRS au sein de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) de Strasbourg, et Fellow 2021 à l'USIAS. Au cours de sa visite, il donnera une conférence publique intitulée Le cerveau monstrueux de l'Homo sapiens et une conférence plus spécialisée intitulée La transduction des homéoprotéines OTX2 et EN1, de la physiopathologie aux stratégies thérapeutiques.

Page Web Collège de France

France 2030