Université de Strasbourg

Prolonger la durée d'un souvenir

Stimulation cérébrale profonde de la ligne médiane du thalamus ventral pour prolonger la durée d’un souvenir

Fribourg-Strasbourg Fellows : Jean-Christophe Cassel et Ulrich Hofmann

Nos souvenirs structurent notre passé, définissent ainsi ce que nous sommes, et nourrissent la construction de nos projets. A côté d’autres implications cognitives, les noyaux rhomboïde et reuniens de la ligne médiane du thalamus ventral jouent un rôle crucial dans la consolidation systémique de nos souvenirs, donc dans leur persistance. Ceci s’explique par la connectivité de ces noyaux avec le cortex préfrontal médian et l’hippocampe. Notre projet se concentrera sur les interactions entre les noyaux rhomboïde et reuniens et les fonctions mnésiques. Notre hypothèse de travail propose que la précision et/ou la persistance de souvenirs récemment constitués pourrai(en)t être influencée(s) par une stimulation profonde des noyaux rhomboïde et reuniens. Le projet qui en découle cherchera i) à développer et construire des dispositifs flexibles de stimulation, ii) à parfaire le positionnement d’électrodes de stimulation dans les cibles visées, iii) à définir les paramètres de stimulation adaptés, et iv) à tester les effets fonctionnels (par ex., expression de gènes précoces) et comportementaux (tests de mémoire) de telles stimulations dans un modèle de rongeur. Les apports de ces travaux devraient permettre de dessiner les contours d’une approche applicable au traitement de troubles mnésiques associés à des maladies neurodégénératives.

Investissements d'Avenir