Université de Strasbourg

Cycle de vie des étoiles

Contraindre le cycle de vie des étoiles massives via la mesure des réactions de fusion

Fellow USIAS : Sandrine Courtin

L’univers ne peut pas être plus jeune que ses objets les plus anciens comme les étoiles massives, et par conséquent la connaissance du cycle de vie de ces dernières est un outil précieux pour extraire des informations sur l’âge de notre univers. De nombreuses questions demeurent néanmoins ouvertes, principalement liées à la physique nucléaire dans la mesure où les réactions nucléaires alimentent les étoiles tout au long de leur vie. Parmi celles-ci, la connaissance de la section efficace de fusion carbone+carbone aux énergies thermonucléaires est un  grand défi pour le futur.

Ce projet est centré sur l’étude expérimentale des réactions de fusion entre ions lourds présentant un intérêt astrophysique, en particulier pour des systèmes pour lesquels les molécules nucléaires pourraient jouer un rôle essentiel. Le groupe de L’IPHC-Strasbourg au sein duquel sera développé le projet possède une vaste expertise des états moléculaires dans les noyaux. Les derniers développements techniques des accélérateurs et détecteurs seront mis à profit pour franchir un palier dans la sensibilité des mesures de fusion aux énergies les plus basses. Un ensemble de détection spécifique sera développé, basé sur les détecteurs de particules et de rayons gamma les plus récents. Les expériences sont prévues auprès des accélérateurs Andromède et ALTO à Orsay, au Laboratoire national d’Argonne aux États-Unis ainsi qu’en France, au Grand accélérateur national d’ions lourds de Caen. Ce projet, mené dans une perspective interdisciplinaire, permettra d’établir de nouvelles synergies entre la fusion par effet tunnel, les agrégats dans les noyaux et la physique stellaire.

 

Investissements d'Avenir