Université de Strasbourg

Wolfgang Hess & Pascale Romby

Biographie - Wolfgang Hess

Faculté de biologie, université de Fribourg-en-Brisgau, Allemagne

Wolfgang Hess, USIAS Fellow 2017

Wolfgang R. Hess a étudié la biologie à l’Université de Rostock et à l’Université Humboldt à Berlin, Allemagne, où il a obtenu sa thèse en 1990 and l’habilitation en 1999. Après avoir effectué un séjour post-doctoral au CNRS à Roscoff, France, il a dirigé une équipe junior à l’université de Humboldt, Berlin puis a poursuivi ses projets de recherche en tant que chercheur invité à l’institut Friedrich-Miescher à Bâle, Suisse.

En 2003, il pris la direction de la fondation “Ocean Genome Legacy”, une filiale de l’entreprise “New England Biolabs”, à l’institut de biotechnologie du Massachusetts (U.S.A.). En 2004, il a été recruté comme Professeur en Bioinformatique expérimentale puis en 2008 comme Professeur de génétique à l’université de Fribourg-en-Brisgau, Allemagne. Il a été Professeur invité William Evans à l’université de Otago en Nouvelle Zélande.

Biographie - Pascale Romby

Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC), université de Strasbourg

Pascale Romby, USIAS Fellow 2017

Pascale Romby a tout d’abord étudié la biologie à Paris puis a rejoins l’université de Strasbourg pour y étudier la biochimie. Elle a ensuite obtenu sa thèse de 3ème cycle en 1983 puis sa thèse d’Etat en 1986. Après des séjours courts en Belgique et au Canada comme chercheur visiteur, elle a obtenu une position de chargée de recherche CNRS à l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IBMC), Strasbourg en 1987, puis a été promue directrice de recherche en 1995.

Son équipe “ARN messagers et ARN régulateurs bactériens” a été officiellement créée en 2004. Elle a obtenu la médaille d’argent du CNRS en 2006. Elle est devenue directrice adjointe de l’unité de recherche CNRS “Architecture et Réactivité de l’ARN” en 2003 puis directrice de la même unité depuis 2016.

Projet - MapARN : Cartographie des interactions ARN-ARN in vivo chez les bactéries impliquées dans les processus adaptatifs

Octobre 2017 - septembre 2019

Le projet "MapRNA" combine des technologies innovantes pour générer une cartographie complète des interactions entre les ARN non-codants (ARNnc) et leurs cibles dans deux bactéries différentes, Staphylococcus aureus comme pathogène majeur de l’homme et Synechocystis 6803 comme modèle de bactérie photosynthétique ayant des applications en biotechnologie. En particulier, les souches de S. aureus résistantes à la méticilline (SARM) à l'hôpital constituent un problème majeur de santé publique et causent environ 25 000 décès par an en Europe, mais un nouveau type de souche SARM communautaire apparaît encore plus virulente.

Les bactéries possèdent un grand nombre d’ARNnc régulateurs qui sont des acteurs clés impliqués dans diverses voies de signalisation biologiques souvent reliées à la réponse au stress et à des changements de l’environnement. Cependant, ces biomolécules sont moins bien étudiées que les protéines régulatrices car leurs cibles directes sont difficiles à identifier. Les deux équipes partenaires de MapARN combineront leur expertise complémentaire à l'interface de la bioinformatique, de la biologie de l'ARN et de la biologie des systèmes reliés au monde microbien pour relever ce défi. Les résultats devraient conduire à une meilleure compréhension des mécanismes de régulation au niveau moléculaire et aideront à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques mais aussi à améliorer le rendement de la photobiotechnologie.

MapARN devrait renforcer la relation déjà excellente entre les Universités de Strasbourg et de Fribourg et faciliter la mobilité et l'interculturalité entre nos étudiants et chercheurs contribuant à l'esprit du Campus Européen.

Liens

Investissements d'Avenir