Université de Strasbourg

Paolo Samorì

Biographie - Paolo Samorì

Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS) - UMR 7006, université de Strasbourg et CNRS

Paolo Samorì, USIAS Fellow 2020

Paolo Samorì est professeur de classe exceptionnelle à l’université de Strasbourg et directeur de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS), où il dirige le Laboratoire de nanochimie. Il a obtenu un master (Laurea) en chimie industrielle à l’université de Bologne (Italie) en 1995, ainsi qu’un doctorat de chimie à l’université Humboldt de Berlin (Allemagne) en 2000. Il a été nommé chercheur permanent au Conseil national de la recherche (CNR) à Bologne en 2001, professeur invité à l’ISIS en 2003 et professeur des universités en 2008.

Les travaux de recherche de Paolo Samorì portent actuellement sur la chimie des matériaux bidimensionnels, les systèmes supramoléculaires intelligents ainsi que les matériaux et les (nano)dispositifs multifonctionnels de haute performance afin de développer un « Internet des fonctions » en vue d’applications en énergie, en détection et en optoélectronique. Il a publié à ce jour plus de 340 articles dans des revues scientifiques de premier plan et atteint plus de 14 000 citations ainsi qu’un indice h de 67.

Paolo Samorì a été élu membre junior de l’Institut universitaire de France (IUF) en 2010, membre de la Royal Society of Chemistry (FRSC) en 2012, membre de l’Academia Europaea et de l’Académie européenne des sciences (EURASC) en 2014 et membre étranger de l’Académie royale flamande de Belgique pour les sciences et les arts (KVAB) en 2019. Il a également reçu de nombreux prix prestigieux comme le prix Guy Ourisson du Cercle Gutenberg en 2010, la médaille d’argent du CNRS en 2012, le prix franco-espagnol Catalán–Sabatier de la Société espagnole de chimie (RSEQ) et le prix franco-allemand Wittig–Grignard de la Société allemande de chimie (GDCh) en 2017, le prix Surfaces and Interfaces de la RSC, le grand prix Pierre Süe de la Société chimique de France (SCF) et la médaille Blaise Pascal en science des matériaux de l’EURASC en 2018 ainsi que le trophée Les Étoiles de l’Europe en 2019.

Projet – Composites cimentaires à base de matériaux bidimensionnels pour des applications multifonctionnelles en génie civil (SOCIO)

01/06/2020 - 31/08/2022

La production de nouveaux nanocomposites de ciment implique le problème délicat du démêlage et de la distribution uniforme des nanomatériaux au sein de la matrice de ciment, ce qui est fondamental pour le progrès dans le domaine du génie civil et pour le développement de nouvelles générations de bâtiments et de constructions intelligentes. Pour renforcer les propriétés mécaniques du composite cimentaire, il convient d’améliorer sa microstructure, un défi qui peut être relevé en utilisant de petites quantités d’objets ultra-rigides présentant un rapport volume/surface élevé, chacun agissant, de manière collective, comme un renforçateur indépendant. Les propriétés physico-chimiques extraordinaires des matériaux 2D permettent la fabrication de nouveaux composites cimentaires avec des performances améliorées (ciment–graphène), des propriétés photocatalytiques (ciment–MoS2) et leur intégration facile dans la vie quotidienne. Les approches développées dans SOCIO offriront de nouvelles solutions pour la construction de bâtiments plus robustes, intelligents et multifonctionnels.

SOCIO vise à développer des composites cimentaires sans précédent incorporant des nanofeuillets de matériaux 2D qui présenteront une microstructure et des propriétés mécaniques améliorées ainsi qu’une ouvrabilité non affectée, surpassant ainsi les composites précédemment rapportés avec des dérivés de nanotubes de carbone et d’oxyde de graphène. SOCIO vise à développer des protocoles technologiquement simples et efficaces pour la fabrication de composites ciment–matériaux 2D sans utiliser de tensioactifs ni aucun traitement spécial pour obtenir une dispersion uniforme des nanofeuillets 2D dans la matrice de ciment. Deux types de nanofeuillets de matériaux 2D différents seront utilisés dans SOCIO, à savoir le graphène exfolié électrochimiquement et le disulfure de molybdène (MoS2). Alors que l’utilisation du premier entraînera des propriétés mécaniques améliorées (résistance à la traction, résistance à la compression et module de Young) de la matrice de ciment, le second sera utilisé pour conférer des propriétés photocatalytiques aux composites.

SOCIO exploite pour la première fois l’utilisation de nanofeuillets de matériaux 2D non fonctionnalisés et sans défaut pour le développement de composites cimentaires de nouvelle génération dotés d’une microstructure et de propriétés mécaniques améliorées. L’utilisation d’encres de matériaux 2D, dont le graphène et le MoS2 avec des propriétés structurales et physico-chimiques bien définies obtenues par exfoliation électrochimique, permettra de développer une méthode technologiquement simple mais efficace pour la fabrication de composites ciment–graphène présentant des propriétés mécaniques sans précédent. Sur le long terme, les ciments renforcés par des matériaux 2D offriront des solutions pour le renforcement des parties les plus vulnérables des bâtiments (ciment–graphène) et permettront le développement de constructions aux fonctionnalités uniques telles qu’une activité photocatalytique (ciment–MoS2).

Investissements d'Avenir