Université de Strasbourg

Bertrand Séraphin

Bertrand SéraphinBertrand Séraphin est actuellement directeur de l’IGBMC (Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire). Après un doctorat en France et un post-doctorat dans l’équipe de M. Rosbash (université Brandeis, États-Unis), Bertrand Séraphin a développé un groupe de recherche au Laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL), qui travaille sur les mécanismes de l’épissage de l’ARN pré-messager. En 2000, il est nommé directeur du département ARN du Centre de génétique moléculaire (CGM) avant de rejoindre l’IGBMC en 2009. Son groupe est l’un des leaders mondiaux de l’analyse de la régulation post-transcriptionnelle de l’expression des gènes. Ses publications les plus importantes concernent la découverte de nouveaux complexes d’épissage, la définition du mécanisme de l’activité des splicéosomes, l’identification des enzymes impliqués dans la dégradation de l’ARN, la découverte d’un nouveau compartiment cellulaire impliqué dans la dégradation de l’ARN et, en collaboration avec A. Jacquier et D. Libri, l’identification de nouveaux transcrits chez les eucaryotes. Le développement de la méthode de purification de complexes protéiques TAP (Tandem Affinity Purification) lui apporte le statut de leader mondial dans le domaine de la caractérisation des protéomes et des complexes protéiques. Cet aspect de son travail l’a mené à devenir l’un des chercheurs fondateurs de l’entreprise de biotechnologie Cellzome (Allemagne). Sa production scientifique a eu une influence importante, comme le démontrent ses 120 articles publiés dans des revues prestigieuses référencées dans Pubmed et un indice h de 47. Il a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux, y compris une nomination au titre d’« inventeur européen de l’année » de l’Office européen des brevets en 2008, la médaille d’argent du CNRS en 2007, et le prix Pierce de l’International Society for Molecular Recognition en 2005. Il a été élu membre de l’EMBO (Organisation européenne de biologie moléculaire) en 2000. Il a également reçu le prix Émilia Valori de l’Aca- démie des sciences en 2014.

Investissements d'Avenir