Université de Strasbourg

Ophir Klein

Des dents aux intestins : mécanismes de renouvellement et de régénération des cellules épithéliales

 

Ophir Klein StrasbourgConférence publique USIAS
Vendredi 8 septembre, 11:00
Auditorium de l’IGBMC, Illkirch (plan)

 

L’un des défis essentiels de la médecine d’aujourd’hui est le développement de stratégies de régénération et de réparation des organes et, pour la médecine régénérative, la prochaine étape consistera à comprendre les mécanismes par lesquels les mammifères utilisent naturellement les cellules souches pour renouveler et guérir les tissus.

Les incisives des rongeurs, qui poussent de manière continue, fournissent un modèle nous permettant de comprendre comment les cellules souches adultes peuvent produire une descendance tout au long de la vie d’un animal. Ce système nous donne en outre l’opportunité d’intégrer les diverses recherches sur le fonctionnement des cellules souches, la manière dont ces dernières ont évolué ainsi que la façon dont leur comportement est coordonné entre les divers tissus.

Je présenterai des données issues de nos travaux récents, se concentrant sur le développement et le renouvellement des incisives des rongeurs. Cet organe, comme de nombreux autres tels que la peau, le tube digestif et le système hématopoïétique, dépend de la génération continue de descendance, issue de cellules souches disposant de la capacité de s’auto-renouveler ainsi que de générer les cellules différenciées requises. J’évoquerai tout d’abord les approches possibles d’identification et de localisation des cellules souches, ainsi que les techniques impartiales de sélection pouvant être utilisées pour déconstruire le système. Je parlerai ensuite des réseaux de transcription et de signalisation régulant les cellules souches, et présenterai les points de vue évolutifs sur les dents à la croissance continue. Enfin, je présenterai les travaux récents de notre laboratoire examinant les réponses des cellules souches épithéliales du tube digestif aux lésions, et conclurai avec les perspectives offertes par les cellules souches dans le traitement des maladies humaines.

 

Biographie

photo Ophir Klein

Ophir Klein est professeur de sciences oro-faciales et de pédiatrie, Larry L. Hillblom Distinguished Professor d’anomalies crânio-faciales et Charles J. Epstein Professor de génétique humaine à l’université de Californie à San Francisco (UCSF).

Le professeur Klein est un biologiste du développement ainsi qu’un pédiatre et un spécialiste de la génétique médicale, qui œuvre à comprendre les mécanismes développementaux afin de poser les bases de la médecine régénérative. Les travaux cliniques du professeur Klein se concentrent sur les patients présentant des anomalies crânio-faciales, et son laboratoire utilise les souris comme modèle de compréhension de la régulation génétique du développement et de la régénération, et de manière plus générale afin de comprendre comment fonctionnent les cellules souches dans l’homéostasie normale, ainsi que dans les lésions et réparations.

L’un des domaines d’intérêt principaux du professeur Klein est l’élucidation des mécanismes régulant les cellules souches adultes des incisives des souris, en tant que premier pas vers la capacité de régénération des dents et d’autres structures crânio-faciales. Son laboratoire a déjà publié plusieurs découvertes essentielles dans ce domaine.

Au cours des dernières années, Ophir Klein a consacré des efforts considérables au développement d’une communauté crânio-faciale à l’université de Californie à San Francisco. Il est Directeur fondateur du programme de recherche en biologie crânio-faciale, Responsable de la division des anomalies crânio-faciales et, depuis avril 2016, Responsable de la division de génétique au sein du département de pédiatrie. Outre son travail dans le champ crânio-facial, son laboratoire s’est également récemment investi de manière significative dans l’étude des cellules souches épithéliales de l’intestin. Ses premières recherches dans le domaine ont donné lieu à une fascinante publication, enquêtant sur l’identité des cellules souches intestinales. Plus récemment, l’équipe du professeur Klein s’est intéressée à la manière dont les voies de signalisation interagissent dans la régulation des cellules souches intestinales.

Le professeur Klein se rendra à Strasbourg dans le cadre du programme de Courts séjours de l’USIAS, et sera hébergé par le Dr. Agnès Bloch-Zupan de l’IGBMC, Fellow USIAS 2015. Outre la conférence donnée à l’IGBMC le vendredi 8 septembre 2017 à 11:00, un séminaire sera organisé à la faculté de chirurgie dentaire le lundi 11 septembre 2017 à 13:00 (pour en savoir plus sur cet événement : e-mail).

Profil

Site du Klein Lab

Investissements d'Avenir