Université de Strasbourg

Drazen Prelec

Drazen Prelec photoDrazen Prelec est professeur en sciences économiques et gestion à la MIT Sloan School of Management et l’un des principaux experts en neuroéconomie, un domaine à l’intersection de l'économie, de la psychologie et des neurosciences.

Il enseigne au MIT depuis 1991, et occupe actuellement des postes au sein de la Sloan School of Management, du département d’économie et du département Cerveau et cognition. Il est également directeur du MIT Sloan Neuroeconomics Lab. Il est titulaire d’un doctorat en psychologie expérimentale et d’une licence en mathématiques appliquées de l’université Harvard. Il a reçu de nombreux prix pour ses recherches, dont une bourse de la Fondation John-Simon Guggenheim.

Le professeur Prelec étudie le développement de la théorie normative de la décision et explore les échecs empiriques de cette théorie. Ses recherches portent sur les aspects psychologiques et neurologiques de la prise de décision, incluant l’économie comportementale et la neuroéconomie, les choix risqués, l’escompte du temps et la préférence temporelle, le self-control et le comportement des consommateurs. Il travaille à la fois sur le développement de la théorie normative de la décision et l’exploration des échecs empiriques de cette théorie, à l’aide de méthodes comportementales et d’imagerie cérébrale fonctionnelle.

Son projet actuel sur « l’autosignalisation » tente de comprendre l’étrange pouvoir des motivations non causales - lorsque les individus favorisent des actions caractéristiques des résultats positifs, même lorsque ces actions n’ont que peu, voire pas du tout, d’action causale.  La motivation diagnostique est réelle, et est probablement essentielle au self-control humain, toutefois ses mécanismes cognitifs et neuronaux sont encore mal compris.

Un second projet de « sérum de vérité bayésien » s’intéresse aux systèmes de notation permettant d’évaluer le jugement individuel et collectif dans des domaines de connaissances où aucun critère de vérité externe n’est disponible (par exemple les prévisions à long terme, les inférences politiques ou historiques et les interprétations artistiques ou légales). Il développe des systèmes de notation récompensant les jugements honnêtes, et capables d’identifier la vérité même lorsque la majorité se trompe.

Le professeur Prelec est hébergé à Strasbourg par Alan Kirman, Fellow USIAS 2017, et donnera une conférence publique intitulée « Faire émerger la vérité lorsque la majorité a tort » lundi 23 octobre 2017 à 15h30, salle de conférence de la MISHA. 

Plus d'informations

Investissements d'Avenir