Université de Strasbourg

Conférence - La coopération comme pilier de l'évolution biologique

Le 1 octobre 2014
Auditorium - ISIS - Strasbourg

 


Cette conférence sera consacrée au rôle de la coopération en tant que composant essentiel dans le processus d'évolution biologique et culturelle. Elle combinera des perspectives de la théorie des jeux, de la chimie, de la biologie moléculaire, de la biologie cellulaire et de la psychologie sociale.

La théorie de l'évolution de Darwin est basée sur la sélection naturelle de variations aléatoires, mieux adaptées à leur environnement et dont les caractéristiques d'adaptation sont héréditaires. Cependant, alors que le darwinisme classique met l'accent sur l'importance de la variabilité individuelle, de plus en plus d'indices suggèrent que les comportements coopératifs semblent cruciaux dans le processus d'évolution, lui permettant de se poursuivre de manière de plus en plus complexe.

Fourmis cooperation

La coopération est donc vue de plus en plus comme un facteur important dans des phases clés de l'évolution, peut-être dès les origines de la vie elle-même, lors du passage de la chimie à la biologie par la « coopération » de biomolécules. Le passage d'une vie procaryotique à une vie eucaryotique puis le passage d'organismes unicellulaires aux organismes multicellulaires semblent impossibles à comprendre sans la coopération d'organismes de niveau inférieur. Enfin, la capacité de l'homme à coopérer avec des personnes anonymes situées même très loin permet d'envisager un type de coopération à grande échelle unique, qui mène le processus d'évolution naturelle à un processus d'évolution culturelle.

Afin de mieux comprendre la relation entre l'évolution et la coopération, des experts de renommée mondiale sur ces sujets seront réunis à Strasbourg pour discuter, partager leurs idées et réfléchir aux implications possibles de cette nouvelle perspective.

Organisateurs: professeur Sylviane Muller (IBMC, USIAS) et Dr. Johan Hoebeke (CNRS).

 

Investissements d'Avenir