Université de Strasbourg

Nouveaux livres de David Le Breton

12 novembre 2018

David Le Breton, professeur de sociologie et d'anthropologie à l'université de Strasbourg, titulaire de la Chaire d’anthropologie des mondes contemporains de l'USIAS, a récemment publié un ouvrage intitulé Rire : une anthropologie du rieur et co-écrit L’Homme douloureux (avec Guy Simonnet et Bernard Laurent).

 

A propos du livre Rire : une anthropologie du rieur (Métailié, 2018)

Qui n’a jamais ri de sa vie ? Même sans le vouloir cette turbulence passagère qui affecte tous les hommes et les femmes est avec les larmes la preuve intangible que nous sommes bien reliés affectivement entre nous sur des modes très particuliers.

David Le Breton, continuant son anthropologie du corps, s’attaque ici aux “corps de rire” qui se déploient souvent à nos dépens, mais il montre qu’ils sont parfaitement inscrits dans des moments de l’histoire et de nos histoires personnelles et qu’ils forment des parenthèses nécessaires dans nos quotidiens devenus lourds et difficiles. C’est “par le rire que le monde redevient un endroit voué au jeu, une enceinte sacrée, et non pas un lieu de travail”, nous assure le poète Octavio Paz, et c’est bien ce que David Le Breton nous montre dans sa magistrale démonstration où rien de ce qui touche au rire n’est ignoré.

De nos sociabilités multiples et rieuses en passant par la police du rire, l’ironie, la dérision, les rires d’Orient, l’humour, les folklores obscènes et même les sms, tout nous amuse ou tout peut être tourné en dérision.


 A propos du livre L’Homme douloureux (Odile Jacob, 2018)

Livre homme douloureux

 

Issu des regards croisés de trois spécialistes – un neurobiologiste (Guy Simmonet), un médecin de la douleur (Bernard Laurent) et un anthropologue (David Le Breton) –, ce livre montre que la douleur ne s’élabore pas dans un cerveau amnésique, mais au sein d’un système nerveux façonné par le passé singulier et les expériences de chacun.

Voilà pourquoi, sans négliger les progrès considérables de la biomédecine et des neurosciences, il est urgent de remettre le patient au cœur du phénomène douloureux.

Investissements d'Avenir